Physiothérapie pédiatrique

Troubles de l’apprentissage et physiothérapie

Merci de partager!
  • 2
    Partages

Nous n’avons pas l’habitude de penser à la physiothérapie lorsqu’il est question d’aider un enfant présentant un trouble de l’apprentissage. Pourtant, la maîtrise du contrôle postural et moteur est essentielle à l’enfant afin qu’il puisse exploiter ses capacités cognitives de façon optimale.

Qu’entend-on par contrôle postural et moteur?

Le contrôle postural et moteur fait référence aux différentes stratégies qui permettent de maintenir volontairement une posture ou d’exécuter un mouvement.

Lorsque nous naissons, nos mouvements sont conditionnés par des réflexes, dits primitifs ou archaïques : ils sont généraux (tout le corps bouge) et involontaires.

Progressivement, grâce à nos expériences et la maturation de notre système nerveux, nous apprenons à contrôler la position de notre corps et nos mouvements. Une grande partie de ce contrôle deviendra par la suite automatique à force d’être répété (le fameux « pilote automatique »). Par exemple : la marche. Si l’adulte marche sans même prêter attention à ses pieds, l’enfant qui fait ses premiers pas a besoin de toutes ses ressources pour réussir.

Quel est le lien entre apprentissage et contrôle postural et moteur?

Pour différentes raisons, les « programmes » que nous avons enregistrés peuvent toutefois être sous-optimaux ou incomplets.

Ainsi, à l’école, un enfant pourrait devoir fournir un effort important pour des tâches simples en apparence, comme rester droit et immobile sur sa chaise ou tenir son crayon.

Il lui sera alors difficile d’écouter simultanément les consignes de son professeur ou de réfléchir au problème qu’il est en train de résoudre.

Pour mieux comprendre, imaginez-vous en train de manger du riz avec des baguettes chinoises (si vous n’y êtes pas habitué) en même temps que vous essayez de déchiffrer les règles d’un nouveau jeu de société.

Bref un meilleur contrôle postural et moteur « libère » le cerveau afin qu’il se concentre sur d’autres tâches, nouvelles ou plus complexes.

La thérapie manuelle pédiatrique intégrative (TMPI) à la rescousse​

Plusieurs professionnels offrent des services aux enfants avec un trouble de l’apprentissage. Le plus souvent, les stratégies utilisées s’adressent directement aux tâches problématiques (la lecture, l’écriture, les calculs, …)

La physiothérapie, via la thérapie manuelle pédiatrique intégrative, peut complémenter ces approches par l’évaluation et le traitement du contrôle postural et moteur de l’enfant. Ainsi, pourront être travaillés:

  • l’intégration des réflexes primitifs;
  • le contrôle oculomoteur (mouvements des yeux);
  • les dysfonctions articulaires ou tissulaires;
  • l’équilibre;
  • la coordination motrice;

Envie d'en savoir plus?

Je vous propose quelques références qui appuient le lien entre motricité et performance académique:

Des questions?

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions!

  • 2
    Partages

Une réflexion au sujet de « Troubles de l’apprentissage et physiothérapie »

  1. Je trouve cela bien expliqué et très intéressant ! C’est vrai qu’on ne pense pas au départ à la physio, mais ça vaut la peine d’être tenté!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *