Physiothérapie pédiatrique

La position assise en « W »: faut-il s’en préoccuper?

Position-W
Merci de partager!

La position assise en « w » est celle où l’enfant s’assoit au sol, les genoux pliés et les pieds de chaque côté des fesses. Il faut noter qu’elle peut être asymétrique, c’est-à-dire que certains enfants ne placent qu’une jambe dans cette position (comme sur la photo ci-haut). 

La position assise en « w »: et pourquoi pas?

La position assise en « w » a mauvaise presse chez les professionnels de la réadaptation, mais sachez qu’elle n’est pas problématique si votre enfant ne l’adopte que pour de courtes périodes et en alternance avec d’autres postures.

Un enfant peut s’asseoir en « w » le temps d’exécuter une tâche de motricité fine exigeante pour lui, par exemple découper un rond. Il n’y a alors pas lieu de s’en faire.

La situation est différente si votre enfant se place dans cette position de façon systématique ou pour de longues périodes quand il joue au sol. Elle pourrait alors nuire à son développement moteur et altérer l’alignement de ses jambes.

La position "en sirène", avec une seule cuisse tournée vers l'intérieur (la jambe droite de l'enfant sur la photo)

Les impacts sur le développement moteur

La position assise en « w » augmente la stabilité de l’enfant (on la compare parfois à la solidité d’une pyramide) et peut ralentir le développement de stratégies plus actives qui sollicitent ses muscles.

De plus, elle limite l’amplitude de rotation du tronc de l’enfant et limite sa capacité à atteindre les objets placés à côté et derrière lui.

Les impacts musculo-squelettiques

L’impact réel de la position assise en « w » n’a jamais été établi. Or, elle applique sur le fémur (l’os de la cuisse) un stress opposé au stress nécessaire pour que la hanche et le genou de l’enfant s’alignent de façon optimale au fil de sa croissance. Aussi, il est logique de penser qu’une « déformation » peut être induite. 

Par ailleurs, la souplesse de certains muscles peut être affectée.

Des trucs

Ce n’est pas une mince affaire que de modifier une habitude posturale d’un enfant. Voici donc quelques trucs :

  • persistez à demander à votre enfant de placer ses jambes correctement (il apprendra rapidement à quoi vous faites référence) et demandez aux adultes qui l’entourent d’en faire autant;
  • démontrez à votre enfant des façons alternatives de s’asseoir au sol (en « indien », ses jambes allongées devant lui, ses jambes repliées sous ses fesses, …)(consultez le site de Dinosaur Physical Therapy pour des exemples imagés);
  • trouvez lui un petit banc sur lequel il pourra s’asseoir;
  • placez des jouets en hauteur ou derrière lui afin de l’inciter à jouer debout et/ou à se déplacer.

Quand consulter?

Je vous encourage particulièrement à consulter en physiothérapie pédiatrique si:

  • votre enfant ne semble pas  se développer au même rythme que les autres enfants de son âge;
  • votre enfant semble « mou » (il est hypotonique);
  • les jambes de votre enfant ne semblent pas bien alignées;
  • le développement moteur de votre enfant vous inquiète.

Une réflexion au sujet de « La position assise en « W »: faut-il s’en préoccuper? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.