Physiothérapie pédiatrique

Difficultés d’allaitement, de succion et de déglutition chez le bébé

Bébé qui boit au sein
Merci de partager!
  • 2
    Partages

Environ 1 bébé sur 4 présente une succion du sein ou du biberon sous-optimale. De telles statistiques peuvent surprendre et nous laisser penser qu’après-tout, il n’y a pas lieu de s’attarder à cette problématique. Pourtant, l’aide fournie à ces enfants facilitera de façon durable leur développement dans de nombreuses sphères.

Les conséquences d'une succion déficiente : plus nombreuses qu’on ne le pense

À court et moyen termes, la mère qui donne le sein peut ressentir une vive douleur, voire souffrir de mastites à répétitions si elle persiste avec l’allaitement. Quant au bébé, sa prise de poids peut être ralentie par un apport nutritionnel insuffisant et il pourra souffrir d’inconforts abdominaux (en raison de l’air ingéré par un mauvais contact entre les lèvres) et/ou de fatigue.

À plus longue échéance, des difficultés de succion non-adressées peuvent mener notamment à des problèmes de mastication, de respiration (une respiration par la bouche plutôt que par le nez) et d’expression orale (difficultés dans l’articulation de certains sons). Par ailleurs, des altérations de la morphologie du visage découleront peut-être de la sous-utilisation de certains muscles faciaux au profit d’autres muscles ou de la malposition de la langue. Par exemple, pour s’élargir tel qu’il le fait normalement, le palais des bébés à besoin du contact prolongé de la langue. Les bébés qui respirent constamment par la bouche maintiennent plutôt leur langue basse dans leur bouche et leur palais demeure étroit. Si rien n’est fait, ils nécessiteront possiblement, des années plus tard, des soins orthodontiques afin de corriger l’alignement de leurs dents.

Comment détecter un problème de la sphrère orale (qui concerne la bouche)

Les principaux indices d’un possible problème de la sphère orale sont: 

  • allaitement au sein douloureux pour la mère;
  • fatigue rapide et/ou endormissement du bébé lors de l’allaitement ou la prise du biberon;
  • insatisfaction du bébé après le boire;
  • prise de poids faible du bébé;
  • écoulement de lait aux commissures des lèvres du bébé;
  • gaz ou rots en grande quantité;
  • reflux et/ou syndrome de pleurs excessifs du nourrisson;
  • toux fréquente lors de l’alimentation;
  • torticolis, même minime;
  • déformation crânienne (syndrome de la tête plate/ plagiocéphalie);
  • visage asymétrique (bouche, yeux, …);
  • langue qui sort ou qui repousse le doigt ou la suce inséré dans la bouche;
  • mouvements latéraux de la langue (de droite à gauche) avant l’âge de 3 mois;
  • bouche qui demeure la plupart du temps entrouverte;
  • otites ou bronchiolites à répétitions.

Le rôle du physiothérapeute en pédiatrie

Le physiothérapeute en pédiatrie peut offrir à votre bébé et
vous :

  • évaluation de l’allaitement et/ou de la prise du biberon;
  • évaluation spécifique de la succion, de la déglutition et de
    la respiration de votre bébé;
  • mobilisation manuelle de ses différentes structures anatomiques pour normaliser leur position et/ou leur fonctionnement;
  • évaluation du développement neuromoteur global de votre bébé;
  • conseils spécifiques aux besoins de votre bébé et vous.

Tous les physiothérapeutes ne sont pas formés pour cette
prise en charge. Pour ma part, j’ai complété une formation spécifique de 12
heures sur les problématiques orofaciales chez les enfants en plus de
nombreuses heures de cours en pédiatrie du développement.

Sein et biberon: conseils pour les parents

Vous pouvez mettre en place certaines stratégies pour optimiser la tétée de votre enfant. Malgré la simplicité de certaines de ces stratégies, elles peuvent faire une réelle différence dans votre expérience et celle de votre bébé.

  • Donnez le sein ou le biberon en peau-à-peau (bébé vêtu seulement d’une couche appuyé sur votre poitrine nue).
  • Prenez le temps de vous installer confortablement; une position inclinée vers l’arrière peut parfois faciliter l’allaitement (il n’y a toutefois aucune position qui ne convient pour tous);
  • Si vous donnez le biberon, présentez la tétine près de la bouche de votre bébé plutôt que de la mettre directement dans sa bouche. Positionnez votre bébé et vous-même dans la même position que si vous lui donniez le sein. Cette position est d’une grande utilité pour le développement de l’attachement affectif, de la vision de près et de la coordination œil-main.
  • Lors de l’allaitement ou de la prise du biberon, touchez les mains et/ou les pieds de votre bébé afin d’activer certains réflexes qui facilitent la succion.
Main de la mère qui touche celle du bébé lors du boire

Autres conseils utiles

  • Si vous choisissez d’utiliser une suce, sevrez-la idéalement avant l’âge de 6 mois.
  • À moins d’avis contraire du médecin de votre enfant, commencez à lui donner des aliments texturés avant l’âge de 9 mois.
  • Surveillez que votre enfant respire par le nez et non par la bouche. Si le nez de votre bébé est congestionné par du mucus, les lavages nasaux peuvent être nécessaires, particulièrement si la tétée est difficile. S’il est congestionné mais qu’aucun mucus ne sort lors du lavage, les lavages ne sont probablement pas indiqués (et même possiblement nuisibles, pouvant perpétuer une inflammation de la muqueuse nasale; discutez-en avec un médecin si vous avez des doutes).
  • Vérifiez que votre bébé tourne la tête avec la même amplitude des deux côtés; un torticolis, même petit, peut nuire aux nerfs crâniens responsables des fonctions orofaciales.
  • Dès ses premiers jours de vie, mettez régulièrement votre bébé sur le ventre en période d’éveil et sous supervision (la supervision est nécessaire jusqu’à ce que votre bébé soit capable de se tourner facilement par lui-même).

Des questions?

Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre!

  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *